Ethnikan Ethnikan Ma commande Les étapes de la commande Conditions de vente Liens Nous contacter Masques Bijoux Objets quotidiens Statuaires Instruments de musique Objets rituels
Ethnikan | Menu
Entrez un mot clé :
ASIES DU SUD EST HIMALAYA AUTRES ASIES BIJOUX D'ASIE et D'ORIENT
 

  AOÛT-SEPTEMBRE 2016: GANESH, le culte du Dieu-éléphant
  FEVRIER-MARS 2016 CRÂNES, dents ET OSSEMENTS: du rite au pouvoir, de la magie à l'ornement
  AOÛT- OCTOBRE 2015: RETOUR D'EXPEDITION BIRMANE
  AVRIL MAI 2015 : RETOUR D'EXPEDITION INDES STATUES CULTUELLES, POUPEES D'OFFRANDES ET JEUX ANCIENS
  JANVIER 2015: Chez les orfèvres et tisserands d'ASIE CENTRALE: Ouzbékhistan Afghanistan ...
  CHAMANE AU COEUR DES CORPS: TATOUAGE BIRMAN, MEDECINE ET CHAMANISME
  L'ENVOÛTEMENT DU SERPENT
  MYSTERES ET MAGIES DE BORNEO ET D'AILLEURS
   BIJOUX DE RUSSIE, DU CAUCASE ET DE LA VIEILLE EUROPE DE L'EST
  L'ancien coffret à bijoux de LA BALTIQUE: L'AMBRE OU LES LARMES DE DIEU
  RÊVES DE CHINE: L'art ancien des BIJOUX DE MARIAGE CHINOIS
   PARURES DU MAROC: des amulettes touaregs aux colliers et fibules de l'empire chérifien
   RETOUR D'EXPEDITION ROYAUMES HIMALAYENS: NEPAL TIBET Masques, statuaires et dangas
  CARTES CADEAUX ETHNIKAN
   COIFFES ET PARURES DE TÊTE D'ASIE
  LOMBOK: Au coeur de la culture SASAK
  MARIONNETTES
   WAYANG GOLEK: Une histoire des marionnettes de Java
  RETOUR D'EXPEDITION HIMALAYAS NEPAL TIBET: masques, musiques, netis...
  PEINTURES
  PAJ NTAUB Miao textiles: LE TISSU FLEUR DES H'MONGS
  Mises en BOÎTES...
  RETOUR D'EXPEDITION BIRMANE: NATS et LAQUES DU MYANMAR
  LES MILLE visages de BOUDDHA
  RETOUR D'EXPEDITION : Arts, masques et statuaires de Sumba et des îles de la Sonde
  BIJOUX ETHNIQUES anciens sauvages et raffinés: bijoux DU TIMOR et d'Indonésie
  LE NAGALAND des coupeurs de tête: trophées, fétiches, daos et boucliers Nagas
  Les MASQUES DE THEÂTRE DU WAYANG TOPENG javanais
  Anciens OFFERTOIRES, statuaires ET OBJETS DE L'OFFRANDE
  SOCLES pour masques, marionnettes, wayangs, pipes, collections
  OBJETS de / et CURIOSITE
  Une collection de PIPES ETHNIQUES d'Asie du Sud Est
  BIJOUX BEDOUINS: Trésors d'argent
  PURBAS, les dagues rituelles de l'Himalaya
  LES YAOS
  L'ORNEMENT DE CHEVEUX en Chine sous l'époque Qing
  TEXTILES AKHA
  Professionnels
  LIENS







© Mediatechnix

 

BIJOUX ETHNIQUES anciens sauvages et raffinés: bijoux DU TIMOR et d'Indonésie


Pour des bijoux aux formes inhabituelles aussi captivants que difficiles à collecter - conformes aux paysages et aux peuples du Timor: passionnants et sauvages...

Nusa Tenggara Timur, Timor Timur, Sumba, Flores, Roti et Savu ont un art de la parure fascinant et distinct. L'influence islamiste, javanaise et hindouïste qui a profondément pénétré l'orfèvrerie des grandes îles de la Sonde et de Bali n'a pu imprégner ces îles de façon identique. L'ornement corporel dans la région s'inscrivait dans le coeur, figé, du fonctionnement de la société et l'on peut y concevoir une moindre perméabilité aux influences externes. Deux facteurs à cela: les bijoux du Timor répondaient aux exigences physiques (bracelets de défense) et statutaires (paraphernalia imposante et glorifiante du chasseur de tête) du guerrier et du noble; ils formaient aussi le noyau dur de l'économie du mariage, lequel reposait sur l'offrande rituelle de bracelets, bagues, colliers - il s'agissait là de figures imposées très complexes (également présentes chez les Bataks) qui vont bien au-delà d'un simple échange de dot.
La puissance du bijou reflète l'inégalité de pouvoir et de statut du donneur de femme face au preneur - le rachat ayant une connotation spirituelle et clanique. Comme dans les Célèbes, le rapport de forces se situe dans la famille de la future épouse que l'homme doit gagner, matériellement et socialement, à sa cause. Un ami Bugis (musulman) expliquait que cette tradition garantissait une valeur, et par là le respect, de l'homme vis-à-vis de sa femme.

Si la faiblesse des populations (1 million au Timor oriental; 1,6 million au Timor occidental aujourd'hui) explique la rareté et le coût de ce type de bijou, le maintien séculaire des styles et leur originalité doivent tout à des structures sociales quasi-tribales - microcosmes évolués, imbriqués et toujours prégnants.
Ainsi, N'daos, Rotis, Savus et habitants de Belu étaient orfèvres itinérants et preneurs de commandes lors de la saison sèche tandis que les Atonis (50% du Timor indonésien actuel), et, dans une proportion moindre, les Savus, initiaient la production d'orfèvrerie pour l'adat (l'ensemble des cérémonies) de chaque village. Fox relève que tous les N'daos étaient orfèvres et que certains se rendaient jusque dans l'île de Flores pour écouler bracelets et colliers d'or et d'argent. La dichotomie géographique et ethnique entre créateurs et porteurs de bijoux apparaît assez nette. Elle éclate clairement pour les Atonis - totalement improductifs en matière d'orfèvrerie - et grands acquéreurs de bijoux (principalement auprès des Rotis et des Belus du centre de Timor) - ce, tous sexes et toutes castes confondus, de l'esclave au chef de village...

Le mythe de l'origine Tétum fait sortir les premiers êtres d'un trou de la terre - s'extirpèrent d'abord du vagin terrestre les ancêtres nobles. A sa mort, lorsqu'une personne est enterrée, elle retrouve le monde aborigène souterrain, sacré et féminin. Chez les Atonis, deux chefs co-existent: le mystique, responsable des rituels et du maintien de l'ordre cosmique (associé à la féminité, aux espaces domestiques et à l'immobilité), et le séculier, en charge de la vie quotidienne, de l'organisation des raids et de la politique (associé au masculin, à l'activité et aux espaces extérieurs) (Rodgers, 1985).
Les univers s'entrecroisent. Les chasseurs de têtes s'approprient le sacré féminin: les hommes des Molluques et des Célèbes portent des boucles d'oreille ouvertes en leur centre, réminiscence du sexe et de la vulve de la femme; idem pour les splendides et très sophistiqués pendentifs mamulis de Sumba, ornés parfois de cavaliers, de maisons ou d'oiseaux - conservés dans des coffres comme les biens les plus précieux des familles. Le pendentif taka de Flores (sorte de noeud plat en argent ou or terminé par deux triangles) ou marangga de Sumba est une évocation du vagin, de la force féminine intrinsèque, que l'on retrouve... sur la poitrine des guerriers.
Il faut peut-être y voir le reliquat d'une culture austronésienne archaïque dont les bribes perdurent dans les traditions ornementales de ces petites îles de la Sonde.
Inversement, les femmes peuvent être dotées de tous les apparats du guerrier Meo. Ainsi, les Belus honoraient la femme à son retour de couche et à la fin de son confinement en la costumant en chasseur de tête (sans doute parce que s'étant elle-même confrontée à la nature elle ramenait une autre tête - vivante - au village): large disque pectoral, bracelets de défense, chevillères, coiffe et couronne... Il s'agissait aussi parfois pour ces femmes travesties en combattantes de calmer les ardeurs guerrières au retour d'un raid et de rééquilibrer les énergies cosmiques.

Bois de santal, esclaves, chevaux, épices avaient généré des échanges avec Java, la Chine, l'Inde depuis des siècles. Plus tard les colonisations portugaise et hollandaise incitèrent une économie de troc où les populations acquéraient des pièces d'argent mexicaines, portugaises et hollandaises pour les fondre en orfèvrerie ou les utiliser telles que. Au delà de ces courants extérieurs, le motif proto-asiatique millénaire dongsong est récurrent sur les bracelets nitis du Timor.
Ces bracelets de défense à la cire perdue sont propres au Timor - de même les bracelets de danse en bourgeon (symbole de fertilité)accompagnés parfois de figures d'ancêtres, maisons, oiseaux... ou les chevillères d'hommes en vagues. En revanche, la symbolique de certaines représentations est plus diffuse dans les îles: le croissant de lune (funan) figurant la puissance, les cornes de buffle (sunan) égales au pouvoir et au courage, le soleil donneur de vie, les doubles têtes de serpent etc.., les couronnes de Flores et Timor.. Ces pièces uniques aux motifs à la fois renouvelés et toujours mystérieux suscitent l'admiration et la grande curiosité des belles énigmes encore irrésolues.

© Ethnikan





Boucles d'oreille têtes en ivoire et corail Afrique années 20
Ivoire, argent, corail
les perles d'ivoire (deux visages / masques totémiques bifaces) ont été sculptées dans les années 20
chaque tête est unique

Prix : 117 €
 
Superbe bracelet SAVU du Tmor
Argent de très fort titrage
peuple Savu
Timor

Prix : 295 €
 
Bague de protection Sumbawa T52
Os
Sumbawa
archipel indonésien

Prix : 119 €
 
Pendentif Mamuli
Argent de très fort titrage
Sumba
archipel indonésien

Prix : 108 €
 
Ancienne parure de tête cérémonielle de Flores
Métal
Ile de de Flores
archipel indonésien

Prix : 112 €
 
Bracelet de fouilles Sumba bronze IVème Vème siècle
Bronze
Sumba
archipel indonésien

Prix : 295 €
 
 1 1 2 3 4 5 6 7 8 99

<<  Accueil   >>